11 octobre 2019

 Lire : C'était la Ligue

 

Je viens de terminer la lecture du livre d'Hélène Adam et de François Coustal  : « C'était la Ligue ».

Je les remercie de ce travail susceptible de beaucoup inté-resser ceux qui ont participé ou fréquenté la LCR

Principalement pour deux raisons :

- D'une part pour le travail, considérable et minutieux qui a permis d'effectuer une restitution précise des années « Ligue ». D'autant que je puisse en juger il est très fidèle. Les quelques événements auxquels j'ai pu participer me semblent relatés avec précision et nuances. J'ai notamment apprécié le récit du passage de militants du PSU à la Ligue dont j'ai fait parti avec la première vague dite étudiante autour de "Point Rouge". La « manif soldats révolutionnaires » du 1° mai 73, l'appel "union dans les luttes", les démêlés autour de la présidentielle 2007 à Clermont et l'amendement Clermont à la création du NPA, tous ces éléments sont fort bien exposés. J'apprécie aussi le souci permanent de bien situer que cette restitution peut être entachée de subjectivisme. Les auteurs signalent qu'ils sont traités avec leur positionnement dans les débats, c'est très honnête. Je le reconnais d'autant plus volontiers que  personnellement je me suis le plus souvent situé dans un positionnement différent du leur, ayant participé dès l'épisode des BI 30 et 33 aux tendances animées par Gérard Filoche, puis après son départ à celles animées par Alain Montaufray et Françoise Lamontagne.

- D'autre part parce que ce bilan est à ce jour unique. Même s'il était de moins bonne qualité, il serait déjà remarquable de ce seul fait. La Ligue s'est dissoute sans aucun bilan ou retour sur son histoire, et aucun des « héritiers » NPA, Ensemble ou la Gauche Unitaire à la quelle j'ai participé, n'a non plus fait ce travail, ni même l'a initié. Ayant participé à cette aventure depuis l'hiver 68/69, je suis, j'étais, d'autant plus marri de ce manque. Ce travail contribue -j'espère qu'il ne sera pas le seul- à le combler.

J'ai été attentif à chercher des oublis significatifs, je n'en ai pas trouvé. J'ai bien entendu parfois des appréciations différentes des leurs sur des points importants, notamment sur la pertinence de la création de SUD-PTT et CRC ou sur la nécessité de la dissolution de la LCR au profit du NPA. Mais ils sont traités avec les précautions indiquées plus haut, correct.

 

La distribution de cet ouvrage est assez confidentielle, j'espère contribuer par ces quelques lignes à inciter les curieux de cet aspect de l'histoire du mouvement ouvrier récent à se le procurer, à le lire.

  • Twitter Clean
  • facebook
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now